Dernière nouvelle

Dernière nouvelle

Elections régionales 2015

05 janvier 2018

Elections régionales 2015

L’association Citoyens du Pays du Mont-Saint-Michel a tenu trois réunions de pédagogie citoyenne autour des élections régionales

des 6 et 13 décembre 2015

L'association est d’abord allée à la rencontre des mortainais le 10 novembre puis à celle des avranchinais le 16 novembre et enfin à celle des saint-jamais le 20 novembre (une petite centaine de personnes en tout), soucieuse de ne délaisser aucun territoire.


En introduction, nous avons d’ailleurs affirmé notre volonté de développer les solidarités, les initiatives et les projets au sein d’un territoire volontairement ouvert et en construction : le pays du Mont-Saint-Michel dont l’association des citoyens souhaite qu’un maximum de personnes deviennent réellement acteurs et co-constructeurs de son avenir en allant, notamment, à la rencontre de leurs élus.


Des échanges constructifs et pertinents ont représenté un grand intérêt au cours de ces trois soirées.


Soulignons qu’à Saint-James, notre association a été invitée par celle de l’ « Atelier Citoyen » dont les objectifs sont très proches des nôtres : informer et  former à la citoyenneté, participer à la réflexion sur la vie locale et s’engager dans l’action publique.


Les chapitres suivants ont ensuite été abordés :


I – De nouvelles régions : pourquoi ?


Le découpage de nouvelles régions s’inscrit dans la loi NOTRe, la Nouvelle Organisation des Territoires de la République, instaurée afin d’y effectuer des économies, le territoire français connaissant en effet de nombreuses divisions et subdivisions, administrées par de nombreux élus.

De nombreux députés et sénateurs étant en même temps maires et/ou présidents de conseil départemental, ceux-ci ont opéré un blocage de cette loi au niveau des territoires qu’ils administrent. Il était donc plus facile pour le Gouvernement de toucher aux régions dont les présidents ont peu de sièges à l’Assemblée Nationale et au Sénat.


Ceci dit, les deux présidents de région de Basse et Haute Normandie n’ont pas attendu la réforme pour commencer à travailler ensemble (Université Normandie par exemple), ayant compris que les deux régions réunies auraient davantage d’atouts que les deux régions séparées actuelles car elles sont complémentaires : la Basse Normandie devance la Haute Normandie en matière de Tourisme et d’Action culturelle (aide à tous les festivals par exemple) alors que la Haute Normandie devance la Basse-Normandie en matière d’économie dont l’économie maritime.


Au cours de ce chapitre nous avons affirmé notre volonté de contribuer à faire changer les choses en limitant le nombre de mandats dans le temps (2) et un seul exécutif à la fois (national ou local) avec un statut permettant aux élus le retour à l’emploi.

La proposition d’un meilleur ratio de représentation de la population par des élus moins nombreux et mieux répartis sur les nouveaux territoires.


II – Les compétences de l’assemblée régionale, le budget


Le conseil régional sera composé de 112 conseillers. Ils éliront le 4 janvier le président de la région Normandie puis constitueront les différentes commissions thématiques ainsi que la commission permanente.

Le budget atteindra 3 milliards d’euros pour la future région « Normandie ».


Les compétences déjà existantes mais qui seront renforcées sont les suivantes :

– Développement économique, aide aux entreprises, à l’innovation.

– Formation professionnelle, Apprentissage et Education (Lycées)

– Transports interurbains, y compris les transports scolaires.

– Aménagement des territoires.


La région collabore également avec les autres collectivités (départements et

communautés de communes) dans les domaines du social, de la santé ou du numérique.

La région se verra également dotée de nouvelles ressources, recevant autorité sur la gestion des fonds européens.

Rouen sera la future capitale de la région Normandie mais Caen devrait hériter de plusieurs directions administratives, comme le futur Rectorat normand, l’Agence régionale de santé, mais aussi les services liés à l’agriculture. Au Havre seront attribuées des fonctions économiques liées au regroupement des ports du Havre, Rouen et de Paris.


Il est souligné également que les politiques menées dans ces différents domaines ayant un impact évident sur notre quotidien, il importe d’aller voter pour ces élections dont l’abstention habituelle est déplorée.


III – Le mode de scrutin


Il y aura deux tours, les listes seront paritaires et départementales. Dans la Manche, les listes comporteront chacune 17 candidats, le nombre de candidats par département étant proportionnel au nombre de ses habitants.


Le mode de scrutin sera à la proportionnelle :

Si une liste obtient plus de 50 % des voix au premier tour alors il n’y a pas de deuxième tour, ce qui est très improbable avec 9 listes en lice pour la région Normandie.

Se maintiendront au 2ème tour les listes qui auront recueillis 10 % au moins des votants.

Les listes ayant obtenu moins de 5% des suffrages exprimés ne pourront pas constituer d’alliance au deuxième tour.

La liste qui obtiendra le meilleur score au deuxième tour se verra attribuer d’emblée un bonus de 25 % des sièges (33 sur 112 en Normandie). Ensuite, les sièges seront répartis proportionnellement aux scores obtenus par les différentes listes. Le nombre d’élus de chaque liste par département sera proportionnel au score régional.


Dans ce chapitre, nous avons également affirmer notre volonté de lutter contre

l’abstention qui favorise les extrêmes avec un risque de surreprésentation lié au mode de scrutin à la proportionnelle.


IV – Les enjeux pour notre territoire du Sud Manche


Loin des capitales régionales, le sud-Manche ne doit pas se sentir isolé avec un réseau équilibré et bien réparti de petites agglomérations proches les unes des autres. Une réflexion doit être menée sur de meilleures coopérations au sein d’un territoire multipolaire comme le notre afin de mettre en lumière les atouts qu’il renferme et d’agir ensemble pour sa valorisation. Un BTS « Tourisme » à Avranches ou encore un BTS lié aux activités de l’ACOME à Mortain pourraient par exemple participer au développement local.

 

Parmi les nombreux échanges qui ont eu lieu :


Très encourageant et intéressant témoignage de la part d’une étudiante sur l’Université Normandie déjà unifiée d’où classement international nettement amélioré et nombre croissant d’étudiants ERASMUS.20151110_214131


Mais également échanges autour de l’inertie de l’Education Nationale pour le développement de filières d’enseignement supérieur dans des domaines pourtant porteurs et déjà présents : aide à la personne et industries du numérique (ACOME) du fait d’élus pas suffisamment investis (trop loin, pas assez disponibles car trop de dossiers à gérer, pas toujours le même interlocuteur…)


Incitation très encourageante de la part d’un jeune élu local à intensifier nos actions notamment auprès des élus pour participer activement à l’élaboration d’un autre projet de territoire que celui proposé pour le Sud Manche dans le cadre de la loi NOTRe et des 5 (?) futures grandes communautés face auquel nombre d’élus se sentent désemparés par rapport à des choix venus d’en-haut sans réelle concertation et avec des délais de décision impératifs et punitifs plus que contraignants voire comminatoires (cf baisse des dotations DGF) même si repoussée d’un an…

 

D’où la nécessité et la demande de leur part de faire remonter de la base les réelles attentes, objectifs et projets, avec des compétences éventuelles récupérées et mutualisées dans l’intérêt premier des populations concernées au plus proche de leurs besoins véritables.


La tâche étant pour tous de convaincre une majorité des 2/3 de la commission qui décidera ou non d’accepter la carte du redécoupage.


Vaste projet enthousiasmant et exigeant à la fois !


Enfin, il nous a été indiqué que sur le moteur de recherche « google », la fréquence du mot « Normandie » vient en deuxième position juste après celui de « Californie » …

 

En conclusion, soyons fiers de notre région !

Lancement de la démarche Villes & Pays d'Art et d'Histoire

Nous y étions !

Lancement

de la démarche

Nous y étions !

Lire l'article

Annonce

Informations sur le

compteur Linky

Pour les personnes souhaitant s'informer

sur le compteur Linky

Événement

Fête des sens 2017

Fête des sens 2017

Cliquez sur l'image

Suivez-nous

sur Facebook !

Abonnez-vous à notre Lettre d'information

Abonnez-vous !

Événement

Annonce

Lancement

de la démarche

Villes & Pays d'Art et d'Histoire

Fête des sens 2017

Informations

sur le compteur

Linky

Nous y étions !